mardi 15 mai 2018

Le beau-fils de Ken Loach

3 commentaires:
Victor Ginsburgh

Elliot Levey
Elliot Levey, Juif comme son nom l’indique (presque), a épousé Emma Loach (1), la fille de Ken Loach, devenu, il y a peu, docteur honoris causa de l’Université libre de Bruxelles. Les Levey ont trois enfants gentiment prénommés Samuel, Jacob et Benjamin. Des prénoms que, malgré mon hébreu élémentaire, je devrais pouvoir transcrire en Shmuel, Iakov et Binyamin.

La privatisation des entreprises publiques: quel gâchis

1 commentaire:

J’ai la conviction que nos sociétés auraient sans doute gagné à éviter la vague de privatisation qu’elles ont connue ces dernières décennies. Trois motivations peuvent expliquer cette déferlante. D’abord, une motivation idéologique. Les idées néolibérales qui se sont répandues avec l’arrivée au pouvoir de Ronald Reagan et de Margaret Thatcher ont amené à nous faire croire que tout ce qui était public était inefficace. Ensuite, il y avait une série de problèmes politiques qui ont empêché les entreprises publiques d’évoluer pour répondre aux besoins du moment. Ajoutons à cela, le besoin de liquidités pour des Etats gravement endettés. On notera cependant que la plupart des privatisations se sont produites sans que ne soient effectuées de sérieuses études permettant de jauger la performance des entreprises publiques qualifiées d’inefficaces sans autre forme de procès.

mercredi 9 mai 2018

Age et bonheur

Aucun commentaire:

Une anecdote qui date. La scène se passe à Chicago il y a près de 40 ans. Une dame, qui venait de fêter son 60ème anniversaire, me dit à ma grande surprise : « Vivement mes 65 ans » et de m’expliquer tout ce qu’elle attend de cet âge d’or : la retraite, l’assurance santé gratuite (medicare), les transports en communs gratuits avec sièges réservés pour les séniors, un nombre limité de chèques taxi (taxi vouchers) et surtout la considération qui était attachée au statut de sénior.

Des études consacrées au bonheur sont venues à bout de mon scepticisme. Je prendrai l’exemple d’une récente étude sur la population belge (1). Dans ce cas précis on peut en effet parler de la population belge dans la mesure où les Flamands et les Wallons sont également (mal)heureux. Ils sont en fait plus heureux que la moyenne des Européens, mais moins que les Bruxellois. Cette étude (2) révèle le caractère déterminant de l'âge. De tous les Belges, ce sont les plus de 60 et même de 70 ans qui respirent le plus le bonheur. Les baby-boomers, c’est-à-dire la génération née après la Deuxième Guerre mondiale, attribuent à leur vie un score de 7,2 sur 10, nettement plus élevé que les 6,2 des Belges âgés de 35 à 49 ans.

A question idiote, réponse scintillante d’intelligence

1 commentaire:
A question idiote...
Victor Ginsburgh

Je suis un lecteur raisonnablement fidèle d’un site qui s’appelle Quora (www.quora.com) auquel on peut poser des questions scientifiques. Par exemple, en physique : « Quelle sera la vitesse d’un objet qui tombe sur la terre en 10 secondes et qui a une vitesse initiale de 0m/s ? » ou « J’essaie d’enfoncer un clou dans un mur avec une force maximum, mais il n’y pénètre pas. Avec moins de force, il pénètre. Comment cela se fait-il ? ». Parfois, c’est sociologique « Que peut-on ressentir lorsqu’on assiste à une exécution publique ? », ou « Comment votre mariage s’est-il terminé ? ». Parfois c’est chimique « Pourquoi l’urée est-elle plus concentrée dans l’urine que dans le filtrat ? ». Cela peut même devenir politique avec « Y a-t-il des Iraniens qui admirent Israël ? ».

De peu d’intérêt me direz-vous, et je suis bien d’accord. Mais il y a très souvent la même question qui revient et qui est passionnante parce qu’elle revient tellement souvent que l’on peut se demander comment des gens qui sont capables d’écrire (puisqu’ils envoient la question par internet) et de lire (puisqu’ils peuvent lire la réponse que Quora leur renvoie) peuvent poser une question de ce type : « Peut-on prouver de façon rigoureuse que la terre n’est pas plate ? » ou, dans une version, un peu différente « Si la terre est une sphère, mais pas plate, comment se fait-il que les Australiens ne sont pas tombés dans le vide ? ».